• S'entrainer pour un marathon en moins de 4h

    Courir un marathon en moins de 4h00 est l'objectif souhaité, voire désiré, par la majorité des coureurs...

  • « Premier marathon » ou « record personnel », le « défi » des 4h00 touche le cœur des pelotons de tous les marathons.

    Se battre de tout cœur pour franchir les 4h00 au marathon.

    Battre son record, tel un cœur qui bat.

    « Courir plus de 40 km en moins de 4h00 »

    Une pensée qui rentre dans la tête… et les jambes… pour courir se dépenser…

     

    Réaliser ce que l'on a dans la tête, « c'est l'pied » !

     

    « 4h00 au marathon » est un objectif symbolique.

    Dans le monde, 43 % des hommes et 21 % des femmes l'atteignent.

    On entre dans le symbolique quand on ne regarde plus à la dépense… physique (notamment).

     

    Avant la barrière symbolique, la barrière psychologique : courir à plus de 10 km/h ;-)

     

    L'appel du symbolique rend si tentant le suivi mécanique du chrono sans prendre la peine ni d'écouter ses sensations et son corps pendant son marathon ni de s'être bien préparé au point de connaître son niveau de performance réalisable… réaliste au-delà comme en-deçà de ses espérances…

     

    L'appel du symbolique nous fait perdre le fil, la conscience. Il ne faut pas se tromper d'objectif. Le but est de faire la meilleure course possible, synonyme de bon chrono, et non de tenter de faire un chrono coûte que coûte au risque de rater sa course.

     

    Courir un marathon en moins de 4h00 revient à maintenir une allure de 10,55 km/h.

    Entre 10,0 et 10,55 km/h, il y a plus d'un km et plus d'une heure… d'entraînement à tenir et maintenir… sur le long terme…

     

    0,55 km/h n'est pas une très grande vitesse, certes. Accélérer sa vitesse marathon de 0,55 km/h revient à y ajouter la vitesse de la tortue (0,5 km/h, 500m par heure), doublée de celle de l'escargot (0,05km/h, 50m par heure) ;-)

     

    Mais, accélérer sa vitesse de croisière qu'est le maintient de 10km/h pendant 4h00 de marathon, même de 0,55 km/h, ce n'est pas rien !

     

    Cela revient à tenir un 5'41 au km (10,5 km/h) au lieu de 6'00 au km (10km/h), soit environs 20'' par km. Soit un sprint de 100m pour qu'un coureur à 10km/h rattrape son retard chaque km sur le coureur à 10,5 km/h !

     

    Un demi km/h de moyenne à gagner (sur le dépassement de ses limites), ce n'est plus la même histoire ! :

    • Sachant qu'un hérisson avance à une vitesse moyenne de 2 km/h ; 

    Escargot, tortue, hérisson, même combat :

    • Sur la route, de quoi se faire écraser ;-)
    • Dans les champs, le temps de se voir avancer aussi vite que pousse les fleurs ;-)

     

    Un demi km/h, c'est aussi la différence entre un départ à la sensation, toujours trop rapide, ainsi qu'une allure de course à la sensation, toujours trop variable et aléatoire ; et un départ ou une allure de course suivant un « plan de course » adapté à son niveau et étalonné à l'entraînement en fonction d'une prédiction d'allure simulée et pressentie lors des sorties longues, des compétions-entraînements et des compétitions intermédiaires.

     

    Le jour J, avec la fraîcheur, la motivation et l'emportement du peloton, surtout si l'on oublie de regarder sa montre, l'on part aussi vite et l'on multiplie autant les accélérations (surtout la première moitié de course) que l'on augmente de façon exponentielle les risques de frapper le mur… plus fort… mais aussi plus tôt…

     

    Le manque d'entraînement dresse un mur entre le coureur et son objectif.

     

    Qui n'a pas d'assise s'accote contre le mur.

     

    A force de regarder en arrière, difficile de voir le mur venir.

     

    Difficile de voir le mur

    même, et surtout, dos au mur.

     

    Mais il existe un autre mur. Plus redoutable encore.

    Plus qu’indivisible, ce mur est inconscient.

     

    Cette barrière symbolique des 4h00 au marathon renvoie, inconsciemment, à une autre barrière, une barrière qui n'est autre qu'un mur ; le mur de devoir faire face à une réalité bien difficile à accepter :

    « c'est seulement à partir de moins de 4h00 au marathon que la vitesse de course commence à devenir supérieure à notre vitesse de footing ! »

     

    Contrairement aux idées reçues, le plaisir en course à pied est proportionnel à ton entraînement.

    Courir pour le plaisir, oui. Mais encore faut-il en arriver à cette étape d'humilité :

    • l'humilité de ne plus se suffire… par simplicité, facilité, habitude de juste « courir pour courir ».
    • l'humilité de « courir pour s'entraîner » afin de ne plus rester dans cette suffisance… de juste « courir pour courir ».
    • l'humilité de s'entraîner à des allures supérieures pour ne plus se penser supérieur, ne serait-ce qu'en se croyant à tort capable de courir sans réel entraînement un marathon à une allure supérieure.
    • l'humilité de s'entraîner suivant une rigueur plus grande, rigueur qui permet à son tour d'atteindre ses objectifs, et ce, pas qu'en course à pied, mais dans toutes les activités de toutes les sphères de sa vie (famille, amis, loisir, travail).

     

    Pour courir un marathon en moins de 4h00, un entraînement uniquement basé sur des enchaînements de simples jogg/sorties longues/compétitions sans jamais planifier de variations d'allures autres que des accélérations "à la sensation" ou des ralentissements pour que cela "reste du plaisir"…, n'est plus suffisant.

     

    Autrement dit, pour courir un marathon en moins de 4h00, à savoir courir 42,195 km à une allure plus rapide que ses allures de jogg ; un entraînement simplement basé sur du volume, sans qualité, ressemble à de la suffisance.

     

    Bien s'entraîner, c'est bien se préparer.

    Bien s'entraîner, c'est devenir prêt… à aller s'entraîner de l'avant.

    Bien s'entraîner pour regarder, anticiper, planifier loin devant.

    Plus on voit loin et plus on peut accélérer et, pourquoi pas, aller loin.

    Plus on voit loin et plus on voit grand (à commencer par voir grand ce qui est petit) et, pourquoi pas, plus grandir est possible.

    All Posts
    ×