Return to site

S'échauffer avant un marathon ?

· Marathon

Moins une personne est préparée en ayant suivi un plan d'entraînement et plus elle part vite et sans échauffement.

 

Plus de 80 % des coureurs ne font pas d'échauffement avant une compétition. Avant un marathon, ce chiffre passe à 95 %, compte-tenue de la distance de 42km qui dépasse leur volume hebdomadaire moyen sur 50 semaines. En fait, il n'y a pas de secret, ceux qui ne s'entraînent pas au point de faire régulièrement et sur le long terme du fractionné n'intègre pas, ni dans l'idée, ni dans leurs habitudes, l'importance de l'échauffement.

L'échauffement n'est ni une perte de temps, ni une perte d'énergie.

3 modalités d’échauffement furent soumises :

1 - Pas d’échauffement. Démarrage à sec.

2 - Les coureurs ont fait 15 minutes de footing à 60 % de la VMA. Ce qui correspond à l’allure basse de ton endurance.

3 - Enfin, le dernier échauffement proposé est composé des 15 minutes à 60 % de la VMA suivi de 5' d'éducatifs variés et d’accélérations.

 

En moyenne, durant cette étude, les coureurs du protocole n° 1 ont fait 1660 mètres, contre 1764m lors du 2ème protocole et 1837 mètres lors du protocole n° 3.

Soit au final, un gain pouvant atteindre 15 % !

Possible de courir sans marcher.

sans marcher, rester dans la course en ne sortant pas de la course.

Sortir du Courir pour courir en se faisant plaisir dans le n’importe quoi et le finisher

Chercher à progresser et entrer dans la qualité

64 % des hommes et 43 % des femmes franchissent ce chrono des 4h30 souhaité.

9,07 km/h = 4h39 moyenne des femmes (4h10 moyenne des hommes)

La vitesse marathon étant égale à la vitesse footing, il faut entrer dans un entraînement qualitatif qui permet, au moins dans un premier de monter qualitativement en volume.

Si vitesse footing est supérieure à allure marathon, c'est que le coureur va marcher.

Courir selon une dé-marche… de s'entraîner pour ne plus marcher.

VMA : Vitesse minimum autorisée.

Privilégier la fréquence à l'amplitude.

+

Enchaîner plutôt que cumuler.

Cumuler, c'est s'enchaîner.

+

Faire se succéder sans céder au cumul mène au succès.

La frontière entre la marche et la course est en moyenne de 7 km/h.

Il est plus facile et efficace de courir, même lentement que de marcher vite.

Tout comme il est plus facile et efficace de courir à son rythme que de courir trop lentement, en suivant un collègue de course moins fort que vous sur la distance par exemple.

Le records de lenteur en terme de course son

Ne pas abandonner…

Il est toujours surprenant de constater à quel point les partisans de ne pas abandonner en compétition saute régulièrement bon nombre d'entraînement, voire abandonne toute idée de réel entraînement…

Comme si le jour J, ne pas abandonner, coûte que coûte, sans plus aucune raison gardée, à l'orgueil de la rage plus que du courage, quitte à ne plus pouvoir courir pour cause de blessure pendant une période follement indéter-minée, était un rite expiatoire à tout leurs manquements…

Quand on court on ressens des difficultés que l'on ne ressens pas quand on marche.

+

"Quand on vit à fond, on se rend compte que même le chemin que l'on croyait plat ne l'est pas."

+ idem pour le vent, pour le rendement du sol, le dynamisme des chaussures...

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly