Return to site

Entraînement et motivation ?

· Plan d'entrainement

L'être humain est un être de sens.

L'être humain a besoin de sens, sinon il tombe dans le vide existentiel…

Par définition, sans sens la vie « perd tout son sens ».

Sans sens, pas de sensation.

Sans sensation, pas de plaisir.

Sans sens, perte de motivation.

Trouver un sens à sa vie est l'essence de toute motivation.

Courir pour faire le plein de Vie.

Mourir d'enfer une Vie vide de sens…

Mener une vie vide de sens, c'est ignorer que la vie a un sens, et ce, sans même s'en soucier.

Rien de plus insensé que de croire que la vie est insensée.

Lorsque la vie semble ne plus avoir de sens, arrête toi, puis va courir et pense… que c’est peut-être toi qui n’en a plus.

Accepter le sens de la vie malgré l'insensé qui nous empêche de la vivre.

« Nous avons autant besoin de raisons de vivre que de quoi vivre. » (Abbé Pierre)

----

« Le sens de la vie est la plus pressante des questions. » (Albert Camus)

----

« On se demande parfois si la vie a un sens. Puis on rencontre des êtres qui donnent un sens à la vie. » (Brassaï)

----

« S’il manque quelque chose à votre vie, c’est que vous n’avez pas regardé assez haut. » (Raoul Follereau)

----

« Donner un sens à sa vie est la récompense d’un travail intérieur, patient, incessant que l’homme a eu le courage d'entreprendre sur lui-même. » (Omraam Michaël Aïvanhov)

–--

« Il ne suffit pas d’avoir de temps à autre un moment d’inspiration, de lumière, pour donner un sens à sa vie ; il faut aussi apprendre à faire durer ce moment afin qu’il devienne un état de conscience permanent. » (Omraam Michaël Aïvanhov)

Jogging : Courir pour se déplacer

Entraînement de fractionné : courir pour se dépasser.

Jogging : le plaisir n’annule pas la difficulté.

Entraînement de fractionné : La difficulté n’annule pas le plaisir.

« Celui qui a une raison de vivre peut endurer n’importe quelles souffrance, ou presque. » (Nietzsche)

Jogging : tout effort supplémentaire n'en vaut pas la peine, le détour… n'a pas de sens…

Entraînement de fractionné : un jour tout ses efforts prendront sens.

« C’est notre volonté de sens, et non notre volonté de plaisir ou notre volonté de puissance, qui éclaire notre vie d’une vraie liberté. » (Alex Pattakos)

Le sens de la vie, c’est ce qui reste quand on se débarrasse de tout ce qui est insensé.

La vie trouve tout son sens quand on se débarrasse de l'insensé.

Courir pour se vider la tête, se dégourdir les jambes, s'aérer l'esprit.

Que la course est capable d'éveiller la vie de ceux qui en cherchent le sens !

Courir pour avancer.

Pire que de perdre son chemin : perdre sa raison d’avancer.

S'entraîner pour trouver sa raison d'être.

Ne plus courir pour courir, mais s'entraîner en suivant un plan d'entraînement.

C'est le degré d'entraînement qui donne tout son sens à notre engagement/investissement dans la course à pied et donne de la valeur à nos progrès.

Ne plus simplement courir pour courir, même pour le plaisir ;

mais s’entraîner pour progresser, tout simplement:. Quel bonheur !

Que la course à pied perd vite de son sens, sans la direction d'un entraînement orienté vers un but.

« Une jeune fille, chaque matin, s'asseyait sous un arbre pour la journée durant. Les journées durant se suivaient et se ressemblaient tant, qu'aucun jour ne donnait plus de sens qu'un autre, même à l'avancée des saisons. Frappée par l'ennui, la jeune fille finit par prier les dieux de bien vouloir lui trouver quelconque activité. Couverte de poux, ses journées devinrent occupées à se… préoccuper de ses cheveux. » (Conte indien)

Qu'il est difficile d'aller courir quand on ne sait pas quoi y faire…

de plus ou de mieux que les fois précédentes…

En courant juste pour courir ; en courant juste pour le plaisir ; c'est l'usure qui guette. Usure autant psychologique que physique.

Courir pour courir, perd vite de son attrait à force de répétition du même, même d'une répétition du même toujours plus rapide dont on (de)vient vite à bout.

Il n'est pas nécessaire de "galérer" ou de souffrir pour apprendre, mais si vous souffrez et que vous n’apprenez rien de votre souffrance, alors votre vie perd vraiment tout son sens.

Qu'il est difficile également de s'entraîner quand on ne sait ni pourquoi ni pour quoi…

Pourquoi s'entraîner ne revient pas à pour quoi s'entraîner !

Dresser la liste des innombrables bienfaits de la course à pied n'est répondre qu'au pour quoi de la course à pied, pas encore au pourquoi des motivations profondes qui nous poussent à courir régulièrement et sur le long terme, même dans nos retranchements le temps d'un entraînement de fractionné.

Sortir de la simple logique du « courir pour courir pour le plaisir », et s'ouvrir à celle de « s'entraîner pour (le bonheur de) progresser » demande une approche nouvelle de la course à pied autant dans sa pratique que dans l'organisation quotidienne et hebdomadaire qui y participe.

----

Pour ce faire, un processus de « modification du comportement » doit être enclenché.

Processus malheureusement long, semé d'embûches et clairsemé de rechutes.

Processus toujours moins long que tout ce temps passé à ne pas s'être ouvert au changement.

----

Une motivation au-delà du principe de plaisir est également nécessaire.

Une nouvelle motivation doit trouver son sens au-delà du principe de plaisir.

----

Pour ce faire, rien de tel qu'un plan d'entraînement, plan qui intègre naturellement les principes de :

• réduction des obstacles.

(par ignorance du milieu, méconnaissance du terrain, inexpérience de l'activité, manque de pratique)

• réduction des croyances inhibitrices ou erronées.

(« C'est trop dur », « ce n'est pas pour moi », «je ne suis pas sportif/sportive», «je n’ai pas le temps», «je suis trop fatigué(e)», «Je fais déjà assez d’exercice»)

• augmentation progressive.

(du nombre de jogg et de fractionné; du volume par sortie, par jour , par semaine; de l'intensité; de l'enchaînement des mois et des compétitions…)

• renforcement des pensées/visées/expériences positives et sur le long terme.

(pas après pas, étape par étape, essai-erreur, objectif secondaire/primaire/cible

• augmentation de la confiance en soi.

(apprentissage, partage, résultat, progrès, évolutivité, dépassement de soi).

A force de se donner la peine, la peine nous transforme et donne la force !

Un bon plan doit entraîner

et doit être entraînant, comme une bonne musique.

En suivant un bon plan, la motivation vient en s’entraînant.

Quand on ne suit pas de plan d'entraînement, l'envie d'aller courir ne vient qu'en se motivant.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly